L’homme préhistorique, l’animal et nous: métamorphose des images vulgarisées

Marianne Celka

Resumo


Les sciences paléontologiques et éthologiques participent du processus de désenchantement du monde. La première en tentant de percer les mystères de l’hominisation, ce qui nous fait Homme, la seconde en mettant au jour les obscurs fondements du comportement animal. Cependant, à l’ère de l’image, l’ensemble des sciences font l’objet du principe de vulgarisation (simplification pour diffusion dans le sens commun). Et c’est ce principe même, qui grâce à la réappropriation qu’il engendre par la conscience collective, participe paradoxalement du réenchantement du monde. Ainsi, il y a remagification du monde au travers de l’écran qu’il soit livresque ou cinématographique, et ces productions peuvent-être considérées comme le reflet toujours actualisé des représentations collectives. À travers elles nous pouvons sentir les métamorphoses de l’ambiance sociale.

Palavras-chave


animal, remagification, image, media

Texto Completo:

PDF


DOI: http://dx.doi.org/10.17231/comsoc.18(2010).987

Apontamentos

  • Não há apontamentos.


Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

 

 

 

 

 

 

...............................................................................................................

 

.:: LASICS ::.
Centro de Estudos de Comunicação e Sociedade (CECS)
Universidade do Minho, campus de Gualtar
4710-057 Braga - Portugal

Revista Comunicação e Sociedade
ISSN 2183-3575 (online)
ISSN 1645-2089 (print)
Prefixo DOI: 10.17231